Juin

Actualités : ça s’est passé,se passe ou se passera en Mayenne ou ailleurs

Rubrique proposée par Stéphane Hiland et complétée par Bertrand Béranger

Juin 2014 

 

La société a été contactée par les propriétaires du château des Arcis en Meslay-du-Maine pour contribuer à une exposition lors des journées du patrimoine les 21 et 22 septembre. N’oubliez pas d’envoyer vos photos de porches et portails pris en Mayenne au secrétariat de la SAHM.

 

On nous signale : Sainte-Suzanne – Un territoire remarquable en Mayenne

Collection Cahiers du Patrimoine, nº 106, 384 pages, 30 €.

« Consacré à la petite ville mayennaise de Sainte-Suzanne et aux communes qui l’environnent, le 106e « Cahier du Patrimoine » offre une synthèse inédite sur un riche patrimoine qui n’est trop souvent abordé qu’à travers l’évocation de la résistance victorieuse de la forteresse face aux troupes de Guillaume le Conquérant.

Issu d’une étude d’inventaire topographique, il révèle la densité insoupçonnée de l’architecture médiévale, tant militaire ou religieuse qu’aristocratique ou agricole. Il rend compte dans la longue durée de la permanence de l’architecture des fermes, par-delà la révolution agricole du XIXe siècle. Il met aussi en évidence une activité artisanale et industrielle basée sur l’utilisation de l’eau et l’exploitation de la forêt, du minerai de fer et du charbon jusqu’à l’aube du XIXe siècle.

Abordant également le décor des églises, le livre fait, pour la première fois, un point sur la foisonnante production des ateliers de sculpture d’Évron. Il montre aussi l’attachement local à cet art, qu’illustre la nombreuse et remarquable statuaire en terre cuite qui ornait les retables lavallois construits après le concile de Trente ».

 

Alleaume, père et fils : lumière sur une famille d’artistes Exposition aux Archives départementales de la Mayenne, 6 place des Archives, Laval.

Du 28 avril au 29 août 2014.

Horaires d’ouverture : 9h – 17h du lundi au vendredi.

Entrée libre.

D’origine angevine, la famille Alleaume a donné à la Mayenne deux acteurs de la scène artistique locale de la première moitié du XXe siècle : Auguste et Ludovic Alleaume. Leur père, Auguste Symphorien, horloger et créateur, est le concepteur de l’horloge astronomique du Musée des sciences de Laval.

De 1893 à 1937, Auguste Alleaume, peintre verrier, dirige le seul atelier de vitrail présent dans le département, à une époque où près de la moitié des églises de la Mayenne sont agrandies ou entièrement rebâties. Les vitraux conçus et réalisés par Auguste Alleaume sont encore visibles aujourd’hui dans de très nombreuses églises du département. Son frère Ludovic, artiste peintre installé à Paris, le seconde régulièrement dans la réalisation des vitraux et participe à la décoration de plusieurs édifices en Mayenne.

La connaissance des œuvres d’Auguste et Ludovic Alleaume a été récemment approfondie, notamment grâce à l’étude des archives familiales confiées aux Archives départementales de la Mayenne en 2008. Ce fonds complète les dessins et archives d’atelier remis au musée du Vieux-Château de Laval il y a une trentaine d’année.

 

Les Archives départementales de la Mayenne vous proposent de découvrir aujourd’hui l’histoire et le parcours de cette famille originale et créative à travers des photographies, des documents originaux et des représentations des œuvres de Ludovic, le peintre, et d’Auguste, le maître-verrier. Le Centre d’interprétation de l’architecture et du patrimoine de Sainte-Suzanne vous plongera quant à lui, à compter du 28 juin, dans l’univers professionnel d’Auguste : l’atelier du maître-verrier. Enfin, le musée du Vieux-Château de Laval réalisera en fin d’année une rétrospective de l’œuvre de Ludovic.

Sources : Archives départementales de la Mayenne

 

Les décorés de la Légion d’honneur de la Mayenne : dictionnaire biographique des membres de la Légion d’honneur nés, décédés, mariés ou décorés en Mayenne ou dans ses régiments.

par le Colonel (e.r.) Bernard Sonneck

Tome 4 : 1914-1920

Cet ouvrage constitue deux volumes au format in 8° raisin (16 x 24) comptant au total plus de 800 pages. L’impression numérique sera réalisée sous une présentation identique à celle des trois premiers tomes pour garantir l’élégance et la qualité d’un tirage limité. Ce 4e tome est actuellement proposé à la souscription au prix de 63 euros qui sera porté à 69 euros à la parution prévue pour le 1er août 2014.

Renseignements : Editions Régionnales de l’Ouest, 4, rue Grosse Dupéron – 53000 – Mayenne

Tel : 02 43 04 10 48

courriel : edirego@orange.fr

 

L’Oribus n° 90 de mai 2014 est paru.

Au sommaire : Témoins et destinées 1943-1944

– Des « Malgré-nous » polonais dans la Résistance par Jean Chauvin

– Perspectives au printemps 1944 par Jocelyne Dloussky

– 3 août 1944, libération de Landivy par Jacques Deluen

– L’été américain de Francis Kérébel par Francis Kérébel

– Destin tragique pour l’ancien « poilu » par Dominique Delaunay

– Être jeune et brancardier à Laval en août 1944 par Jean Maline.

Du côté des Expositions, des Musées…
La ville de Laval propose

Renseignements :

Office de Tourisme du Pays de Laval 02.43.49.46.46

Service Patrimoine – Ville de Laval 02.43.59.04.45

 

Visite-guidée : Dimanche 1er juin à 15 h 30, rdv portail cimetière Vaufleury, route de Paris, visite gratuite

Dans la cadre du centenaire de la première guerre mondiale, visite « Mort pour la France », dès le début de la guerre, le cimetière de Vaufleury accueille les corps des soldats décédés au front dont la dépouille a été réclamée par la famille. La loi de 1915 instaurant la création des carrés militaires vient parachever cet effort d’entretien du souvenir des morts à la guerre, incluant dans un seul et même hommage les disparus au front et ceux décédés de leurs blessures dans les hôpitaux…

Conférence : Jeudi 5 juin à 19 h 30, salle du CREF des Pommeraies, avenue Pierre de Coubertin, entrée gratuite

« Le projet Topager : un toit pour l’avenir », longtemps opposée à l’architecture, la nature apparaît aujourd’hui complémentaire et source d’inspiration pour nos futures constructions. Professeur en Maths sup et jardinier à ses heures perdues, Nicolas Bel s’est lancé dans l’expérimentation des toits végétalisés permettant de mettre en culture des espaces jusqu’alors inutilisés et de réfléchir à la génèse d’une agriculture urbaine.

 

Des animations en partenariat pour découvrir le Patrimoine sous toutes ses facettes

Images d’histoire, histoires d’images

Utilisée dans les manuels scolaires dès la fin du 19ème siècle, l’image d’Histoire contribue à développer chez l’écolier la connaissance des événements fondateurs de la nation française. Néanmoins, elle favorise en même temps dans la mémoire collective le développement de clichés en décalage avec la réalité. Retour sur ce passé pas si lointain où les cours d’Histoire étaient animés de figures de héros légendaires.

Musée vivant de l’école publique, impasse Haute-Chiffolière, du 10 février 2014 au 21 août 2015, Tarif : 1 euro

 

Le CIAP de Sainte-Suzanne

Pour en savoir plus : http://www.chateaudesaintesuzanne.fr

 

Exposition : « Auguste Alleaume (1854-1940), maître-verrier lavallois » : À partir du samedi 28 juin : Entrée du CIAP

Le service du patrimoine du Conseil général de la Mayenne s’est attaché ces dernières années à réhabiliter l’oeuvre du peintre-verrier lavallois Auguste Alleaume (1854-1940). Son atelier, dont l’activité dura de 1893 à 1937, marqua profondément la production verrière de l’Ouest de la France. Dans le Maine, près de 200 édifices civils ou religieux en conservent la trace. Pourtant, aussi dense soit son oeuvre, elle reste encore méconnue du grand public.

Le Centre d’interprétation de l’architecture et du patrimoine a donc décidé de révéler au public l’œuvre de cet artiste ainsi que le savoir-faire verrier à travers son exposition temporaire annuelle. Pédagogique et vivante, cette présentation s’articule autour de trois sections thématiques : l’œuvre d’Auguste Alleaume, le processus de création d’un vitrail, la restauration des vitraux.

Week-end d’inauguration de l’exposition « Auguste Alleaume, maître-verrier lavallois »

L’ouverture de l’exposition temporaire consacrée au maître-verrier Auguste Alleaume s’accompagne de plusieurs manifestations programmées tout au long du week-end. Circuit-découverte dans des églises des alentours, visites commentées, activités jeune public et démonstrations techniques… À chacun son programme !

Samedi 28 et dimanche 29 juin : Circuit à la découverte des vitraux d’Alleaume

En partenariat avec le Pays d’art et d’histoire Coëvrons-Mayenne, ce circuit met à l’honneur toutes les facettes de l’activité de ce maître-verrier lavallois. Le médiateur vous invite au coeur des chapelles et églises du territoire pour vous offrir les clefs de lecture des programmes iconographiques mis en lumière.

Samedi 28 juin à 14h30 : Rendez-vous à l’église de Saint-Jean-sur-Erve. Tarif : 5 € / 3,5 €

Stand de démonstration animé par le maître-verrier Virginie Leplièvre, restauratrice et créatrice de vitraux

Installé dans la cour de la forteresse, ce maitre-verrier vous invite à appréhender au plus près les techniques du travail du vitrail. Au cours de l’après-midi, il réalisera une oeuvre en direct sous vos yeux.

Dimanche 29 juin de 14h30 à 18h : Cour de la forteresse, Accès libre

 

Le château de Mayenne

Pour en savoir plus :http://www.museeduchateaudemayenne.fr 

 

Exposition temporaire du 30 mai au 21 septembre :

« Instants Japonais »

En l’honneur des 50 ans du club de Judo, le musée vous invite à découvrir le Japon, au travers de l’exposition « Instants Japonais ». Pourquoi « instants » ? Car c’est plus qu’une simple exposition, c’est tout un univers que nous avons recréé afin de vous plonger dans le monde fascinant du pays du soleil levant et ainsi amener un peu de sa culture et de sa poésie au château…

Au programme, une exposition des photos de l’artiste Mike Chenut pour s’émerveiller, un jardin zen d’inspiration japonaise pour se relaxer, un coin lecture pour découvrir, de nombreuses visites et animations pour apprendre et beaucoup d’autres surprises !

Dimanche 01 juin : Démonstration d’Ikenana – 10h30-12h30, entrée libre, Atelier d’Ikebana – 14h-16h – Sur réservations, 10€ (+ achat de matériel)

Avec Marie-France Calot de la Maison Japonaise. L’Ikebana est l’art floral japonais où la ligne, le rythme et la couleur tendent à recréer la nature, évoquer la saison, traduire la simplicité mais aussi l’élégance et la beauté des végétaux.

Journées nationales de l’archéologie : Samedi 7 et dimanche 8 , Tout le Week-End : Gratuit – 10h-19h

Pour l’édition 2014, le musée propose des journées autour de la céramique. Un four à bois médiéval du 14e siècle sera construit dans la haute cour. Vous pourrez ainsi suivre tout au long du weekend les étapes de la cuisson et du défournement avec Véronique Durey, archéologue et céramologue qui expliquera la céramique médiévale, les matières premières utilisées et les reconstitutions de céramiques.

Dimanche 8 : 14H30 Conférence : La céramique médiévale.

Regards sur une production méconnue à travers l’expérience de la reproduction.

15H30, visite particulière : Les céramiques du musée, usages et particularités  

Le musée de Jublains

Pour en savoir plus : http://www.museedejublains.fr/

Exposition « sur les rails de l’histoire »

Tout le monde a pris connaissance de la mise en service, en 2017, d’une nouvelle Ligne à Grande Vitesse entre Rennes et Le Mans. Les travaux liés à sa construction, menée par Eiffage Rail Express, occupent déjà notre espace quotidien et impressionnent par leur envergure titanesque. Les premiers présents sur cet immense chantier ont été les archéologues, qui, depuis 2009, ont patiemment étudié les traces du passé disséminées sur les 214 km du tracé. Cette exposition fait le bilan de ces fouilles hors normes et de leurs principales découvertes.

A Jublains, des objets originaux sont présentés pour la première fois au public, ainsi que des maquettes et des dessins, de manière à mettre en valeur l’archéologie de la LGV en Sarthe et en Mayenne.

 

Les romains dans la ville : Samedi 7 juin : 14h -19h et dimanche 8 juin 2014 : 9h -18h30 – Billetterie au musée uniquement ; possibilité de prévente des tickets – Tarif plein : 6 €, réduit : 4.50 €, 7-18ans : 2 € et gratuit pour les moins de 7 ans – Restauration sur place

À Jublains, les animations occuperont l’ensemble du site et retraceront toutes ses thématiques. Les festivités débuteront par une procession vers le temple suivie d’une cérémonie religieuse. Elles se poursuivront par l’évocation de la vie des guerriers gaulois et romains (équipement, manoeuvres militaires et reconstitutions de batailles) sur le parcours archéologique. La forteresse abritera les échoppes des artisans qui démontreront leur savoir-faire, et accueillera un marché aux esclaves haut en couleurs. Le théâtre, quant à lui, résonnera de la clameur des spectateurs assistant aux combats de gladiateurs. La journée s’achèvera avec une ultime procession vers le temple pour la cérémonie de clôture. Dans ce programme, les enfants ne seront pas oubliés et pourront participer à des ateliers « Deviens un guerrier gaulois » et « Petit légionnaire ».

Les troupes accueillies (Les Ambiani, Aremorica, Artisans d’histoire, Bagaconervio, Brasserie artisanale de Montflours et Legio VI Victrix), composées d’archéologues et de passionnés d’histoire issus des quatre coins de la France, offrent des spectacles de qualité fondés sur les sources scientifiques les plus récentes et sur l’archéologie expérimentale.

 

Les commentaires sont clos.