Mars

Actualités : ça se passe en Mayenne ou ailleurs

Rubrique proposée par Stéphane Hiland et complétée par Bertrand Béranger

 

Saint-Louis rendant la justice sous un chêne et Clemenceau dans les tranchées.Images extraites du manuel scolaire de Bernard et Redon « Notre premier livre d’Histoire » (cours élémentaire), Nathan, 1955.

Quand l’Histoire était enseignée par l’image : une immersion dans l’école d’autrefois

Après les réformes des programmes de 1880 et 1882, initiées par Jules Ferry, de nombreux auteurs de manuels scolaires conseillent vivement aux maîtres d’école de s’appuyer sur l’image pour développer leurs leçons et susciter bon nombre d’observations concrètes chez l’élève. Ce principe est particulièrement mis en application dans l’enseignement de l’Histoire. Dans la préface de la notice accompagnant les tableaux d’histoire à la fin du 19ème siècle, Lavisse et Parmentier se donnent pour objectif de « faciliter l’enseignement de l’Histoire de France grâce à l’image destinée à graver pour toujours les faits, les hommes et les objets dans la mémoire des enfants. » Ainsi, on va enseigner l’Histoire en faisant défiler devant les yeux des enfants une longue série d’images qui relatent parfois des événements fictifs ou non avérés (la mort de Roland, l’adoubement de François Ier à Marignan), d’autres très enjolivés (la reddition de Vercingétorix) ou, à contrario, très noircis (les cages de Louis XI). Ces images sont soumises aux interprétations personnelles des illustrateurs, au demeurant souvent talentueux. A travers les illustrations des manuels, les tableaux affichés sur les murs de classe, va se créer une véritable mythologie, un roman national, une mémoire collective forte. Pour s’en convaincre, il suffit de remarquer combien sont nombreux actuellement les ouvrages consacrés à la rediffusion, à la réédition nostalgique de ces images qui ont charmé les petits écoliers jusqu’à la fin des années 1960.

Exposition « Images d’Histoire, histoire d’images » (10 février 2014 – 21 août 2015)

Musée Vivant de l’Ecole Publique, 8 impasse Haute Chiffolière, Laval – Entrée : 1 euro

Le site du Musée Vivant de l’Ecole Publique

 

On nous signale : la parution de L’ORIBUS 89

Psyché un siècle d’odyssée lavalloise par Jean-Yves Gougeon

La répression de la collaboration en Mayenne par Michel Dloussky

Léopold Follioley, dernier prêtre proviseur du lycée de Laval par Catherine Le Guen

Les élections municipales d’avril-mai 1953 en Mayenne parAlain Olivier

(1862-1914) Les débuts de l’eau courante à Laval par Hélène Lindner-Bonnin

 

Un colloque est organisé par Le GRPM ( Groupe de Recherche sur la Peinture Murale), le Centre d’Etudes Médiévales de Montpellier et l’Institut Royal du Patrimoine Artistique (Bruxelles), les 27, 28 et 29 mars au théâtre du Chevalet de Noyon (Oise), sur la peinture murale :

1994-2014 : 20 ans de découvertes de peintures murales monumentales. Bilan et perspectives.

Un programme détaillé est également disponible sur le sitehttp://org.kikirpa.be/noyon.

 

A voir : le nouveau site du service patrimoine des Pays de la Loire 

 

Du côté des Expositions, des Musées…
La ville de Laval propose

Renseignements :

Office de Tourisme du Pays de Laval 02.43.49.46.46

Service Patrimoine – Ville de Laval 02.43.59.04.45

 

« Alain Gerbault : d’une guerre à l’autre » : Du 1er mars au 15 novembre, espace Alain Gerbault – entrée gratuite

On connaît Alain Gerbault, le navigateur solitaire voire le champion de tennis, beaucoup moins le héros de la Première Guerre Mondiale. Engagé volontaire dès 1914, le fils de riche industriel lavallois se distingue dans l’aviation, servant notamment dans la fameuse escadrille des Loups. La guerre est néanmoins pour lui source de traumatisme : c’est ce qui le déterminera à prendre la fuite vers un ailleurs paradisiaque où il achèvera son existence en 1941.

 

Le CIAP de Sainte-Suzanne

Pour en savoir plus : http://www.chateaudesaintesuzanne.fr

Conférence : « La diversité des forêts aujourd’hui » Dimanche 2 mars à 15h : Entrée libre

Comment concilier les pratiques forestières actuelles avec la volonté de préserver les richesses naturelles que renferme le territoire de la forêt ? Patrick Mur, directeur de l’association Mayenne Nature Environnement fera le point sur les notions de développement durable et de préservation de l’environnement qui assurent aux forêts d’aujourd’hui leur pérennité et le respect de leur identité.

Evénements : « Le petit monde de la forêt » Dimanche 16 mars de 14h à 17h : Entrée du CIAP

Artiste illustratrice, Marie-Line Brunet arpente régulièrement les bois et forêts de la Mayenne. Au fil des saisons, elle collecte des éléments offerts par Dame Nature. Animée d’une imagination féconde, elle recrée avec quelques brindilles et de la mousse des univers empreints d’une véritable poésie ou confectionne des jouets à manipuler. Au cours de cette rencontre, elle vous dévoilera quelques uns de ses secrets pour que vous puissiez vous exercer à votre tour.

Interventions artistiques : « L’art, naturellement » Dimanche 30 mars de 14h à 17h : Entrée du CIAP

Peintres, plasticiens, sculpteurs puisent parfois leur inspiration dans l’environnement végétal ou utilisent même les ressources de la nature pour confectionner leurs oeuvres. Alain Legros, sculpteur sur bois à Thuboeuf et le peintre-plasticien Alain De Bourgues qui mêlent notamment herbes sèches et pigments dans certaines de ses productions vous attendent lors de ce week-end de clôture de l’exposition « Promenons-nous dans les bois ». Le temps d’un après-midi, ils élaboreront devant le public le projet d’une nouvelle création artistique…

Le musée est désormais sur Facebook ! Invitez vos amis ! facebook/château de Sainte-Suzanne.

 

Le château de Mayenne

Pour en savoir plus :http://www.museeduchateaudemayenne.fr 

Visite particulière : Dimanche 30 Mars – 15h 30 – Le château sur un air de printemps

A l’occasion du passage à l’équinoxe de printemps, cette visite sera l’occasion de se pencher sur les réalités de cette saison et ses représentations au Moyen Âge, mais aussi de découvrir les calendriers, fêtes et travaux qui rythment la vie de l’homme médiéval.

Compris dans le billet d’entrée – Dans la limite des places disponibles.

  

Le musée de Jublains

Pour en savoir plus : http://www.museedejublains.fr/

Exposition « sur les rails de l’histoire »

Tout le monde a pris connaissance de la mise en service, en 2017, d’une nouvelle Ligne à Grande Vitesse entre Rennes et Le Mans. Les travaux liés à sa construction, menée par Eiffage Rail Express, occupent déjà notre espace quotidien et impressionnent par leur envergure titanesque. Les premiers présents sur cet immense chantier ont été les archéologues, qui, depuis 2009, ont patiemment étudié les traces du passé disséminées sur les 214 km du tracé. Cette exposition fait le bilan de ces fouilles hors normes et de leurs principales découvertes.

A Jublains, des objets originaux sont présentés pour la première fois au public, ainsi que des maquettes et des dessins, de manière à mettre en valeur l’archéologie de la LGV en Sarthe et en Mayenne.

Conférences :Samedi 15 mars, 15h30 : Rodrigue Tsobgou-Ahoupe et Stéphan Hinguant, Inrap. « Sur les bords de la Vègre (Sarthe) : Neandertal il y a 70 000 ans ». Entrée gratuite

Samedi 29 mars, 15h30 : Olivier Nillesse, Inrap. « La campagne gauloise : petits fermiers et puissants aristocrates ». Entrée gratuite

Le musée est désormais sur Facebook ! Invitez vos amis! Facebook/musée archéologique de Jublains.

Les commentaires sont clos.