Assemblée 2007

Le président Jacques Naveau
Rapport moral – Jacques Naveau, président
Assemblée générale du 16 décembre 2006
au théâtre municipal de Mayenne

M. Claude Leblanc, maire de Mayenne, accueille la SAHM à la disposition de laquelle il a mis le théâtre de Mayenne pour son assemblée générale annuelle. Il rappelle les grandes dates de l’engagement de la ville en faveur du patrimoine, se traduisant en particulier par la restauration du château et de la chapelle des Calvairiennes, ainsi que par l’acquisition du couvent de la Visitation et de la chapelle Saint-Léonard.

Jacques Naveau, président, remercie le maire de son accueil chaleureux et souligne l’importance des travaux qui s’accomplissent dans le château de Mayenne pour l’ouverture au public de cet exceptionnel monument carolingien et des salles de musée qui vont y être aménagées. L’implication de la ville dans ce projet justifie que notre association ait voulu tenir à Mayenne son assemblée générale de 2006.

M. Jean-Pierre Bernard-Hervé, maire-adjoint chargé du dossier du château, explique ensuite comment a été décidée la construction du théâtre de Mayenne. Ce beau bâtiment, unique théâtre à l’italienne conservé dans le département, a été inauguré le 8 février 1891. Il a été récemment restauré avec soin.

Rapport moral – Jacques Naveau, président

Après avoir rappelé les objectifs constants de la SAHM – contribuer à la connaissance de l’histoire et à la sauvegarde du patrimoine de la Mayenne – le président trace les grandes lignes de l’évolution voulue depuis plusieurs années : ouverture de l’association, participation d’un plus grand nombre de membres à son activité.

Les tendances récentes montrent un certain dynamisme, marqué notamment par le rajeunissement des cadres. Toutefois, l’activité continue à reposer sur un petit groupe de bénévoles. L’une des tendances les plus marquées est l’augmentation des charges, liée en particulier à la fin du contrat initiative-emploi qui nous aidait à financer le secrétariat de l’association jusqu’à cette année.

En constatant ces tendances, l’assemblée générale de décembre 2005 avait fixé plusieurs objectifs : assurer la pérennité du secrétariat en consolidant la situation financière de l’association, par la mise en place d’un budget analytique et par le développement d’une politique de projets justifiant des aides institutionnelles ; relance de l’activité des sociétaires ; campagne d’adhésions.

Les résultats de l’année écoulée sont contrastés. Deux projets peuvent être considérés comme des réussites : l’achèvement d’un manuel d’histoire de la Mayenne, demandé par le président du Conseil général, et le déroulement de l’opération « Sauvegarder les chapelles de la Mayenne ». Ces projets ont aussi permis d’avancer dans l’ouverture de la société, comme le montrent les réunions du projet chapelle, auxquelles participent des adhérents et des personnes extérieures.

Peuvent également être rangés au rang des réussites l’audit interne effectué par Martine Bordeau, qui apporte une clarté nouvelle sur notre fonctionnement, l’activité de certaines commissions (conférences et excursions, diffusion de la revue, communication), les parutions dans la presse, la vente d’ouvrages publiés par la SAHM.

En revanche, la mise en œuvre du Dispositif Local d’Accompagnement (DLA), dont nous bénéficions en vue de l’établissement d’un budget analytique, n’a démarré que lentement et traîne par manque de disponibilité de notre part. Surtout, la campagne d’adhésions prévue en 2005 est un réel échec, puisque nos effectifs ont baissé de 11 membres pendant l’année.

Ces difficultés dictent les objectifs nouveaux proposés à l’assemblée générale pour l’année 2007. Le premier est d’accélérer le dispositif DLA, d’obtenir des bilans clairs de chaque activité de la SAHM, d’établir de véritables prévisionnels budgétaires pour chaque action, d’aboutir au budget analytique recherché. Le second objectif est de développer les actions qui ne sont pas tournées uniquement vers les adhérents, mais vers l’ensemble du département et par lesquelles la SAHM peut être considérée comme un partenaire efficace au service de la Mayenne. C’est par cela qu’elle pourra solliciter des aides auprès des institutions, en fondant ces aides sur un conventionnement et sur une obligation de résultats. L’une des applications pratiques sera d’élargir le projet « chapelles » à l’ensemble du « petit patrimoine », comme cela était prévu dès l’origine, dès que l’avancement des travaux le permettra. Mais il faudra aussi être capable de proposer à nos partenaires institutionnels d’autres actions utiles à la Mayenne, dans le domaine de l’histoire et du patrimoine.

Enfin, il est rappelé qu’une campagne d’adhésions reste absolument d’actualité, mais aussi qu’elle est l’affaire de tous les membres : l’expérience montre que, dans le domaine associatif, la meilleure communication est le bouche à oreille. À chaque adhérent de prendre ses responsabilités s’il veut assurer la pérennité de son association.

Lors de la discussion, il est notamment souligné la difficulté de trouver la SAHM dans l’annuaire téléphonique. Mis aux voix, le rapport moral est adopté à l’unanimité.

 

Les commentaires sont clos.