Septembre

Brèves du patrimoine : ça s’est passé cet été

Les boulets du château de Laval
 
Animation au château de Hauterives
 
Au CIAP de Sainte-Suzanne

Le 6 juin, à Saulges, en présence d’une assistance nombreuse un hommage a été rendu à la mémoire de Roger Bouillon décédé le 26 avril 2008. Sur le site de la grotte Mayenne-Sciences, dont il fût l’un des découvreurs, une stèle rappelle dorénavant à tous l’action énergique conduite année après année par ce bénévole passionné en faveur du patrimoine préhistorique de la Mayenne.

 

Le 9 juin, à Laval, ont officiellement débutés les travaux de restauration du portail est de la Cathédrale de la Sainte-Trinité. Supervisée par M. Weets, architecte en chef des monuments historiques, cette opération doit durer un an et viser à rendre à l’œuvre des frères Guillot achevée en 1595 son lustre d’antan. Les statues en terre cuite ornant l’ouvrage seront déposées à l’intérieur du monument et seront remplacées à termes par des répliques en résine. Le montant des travaux, à la charge de l’Etat, est estimé à 620.000 euros.

 

Le 14 juin, le château de Fresnay au Bourgneuf-la-Forêt ouvre pour la première fois ses portes au public à l’occasion de la journée du patrimoine de pays. Restaurée par les soins d’artisans spécialisés, la tour, vestige de l’ancien château médiéval bâti en 1397, trône au sein d’une propriété qu’il est dorénavant possible de visiter entre le 15 juin et le 30 septembre.

 

Le 18 juin, à l’occasion d’une opération visant à mieux appréhender les conditions de mise en œuvre du rempart protégeant le front sud du château de Laval, l’archéologue Samuel Chollet met au jour dans le comblement d’archères du 13ème siècle des boulets en pierre. Apparentés aux projectiles d’artillerie de la fin du moyen-âge, ces derniers attestent de la présence d’un véritable arsenal militaire sur site ayant fait l’objet d’un abandon au début de l’époque moderne.

 

Le 26 juin a lieu l’inauguration officielle du CIAP (centre d’interprétation de l’architecture et du patrimoine) de Sainte-Suzanne. Après plusieurs mois de travaux qui ont nécessité un budget de 9 millions d’euros, le logis du château, construit au 17ème siècle par les volontés de Fouquet de La Varennne, dévoile sa toute nouvelle muséographie. S’appuyant sur des outils interactifs ainsi que des maquettes restituant en volume de grands monuments tels l’abbatiale d’Evron ou le château de Lassay, le discours de l’exposition permanente, conçu comme une véritable fenêtre ouverte sur les richesses de la Mayenne, favorise une approche pédagogique, didactique et ludique du patrimoine de notre département que sauront désormais s’approprier à la fois habitants et touristes.

 

Le 27 juin, après quatre mois de travaux visant à en rafraîchir la muséographie, le musée d’art naïf de Laval rouvre ses portes. La collection permanente, bénéficiant d’un nouvel accrochage, met l’accent sur l’héritage du Douanier Rousseau et des « maîtres populaires de la réalité », ainsi que sur l’action déterminante de Jules Lefranc pour l’ouverture de cet établissement en 1967.

 

Le 9 juillet au soir, plus de 150 personnes sont présentes au château d’Hauterives à Argentré pour assister à la « première » d’une visite spectacle intitulée « Au bon plaisir du sieur Berset d’Hauterives ». Ecrite et mise en scène par Stéphane Hiland, président de la SAHM, cette animation, mêlant histoire et humour, a conquis le public heureux par ailleurs de redécouvrir les charmes de cette propriété du 18ème siècle restaurée avec goût par M. et Mme Maton.

 

Le 7 août, à l’occasion du 65ème anniversaire de la libération de Château-Gontier par la 2ème division blindée du général Leclerc, une vingtaine de véhicules (jeeps et automitrailleuses) servis par une soixantaine de passionnés en uniforme d’époque stationnent sur les promenades de la résistance. Accompagnés par quelques vétérans de cette épopée, les membres de l’association du souvenir du Maréchal Leclerc perpétuent ainsi de façon originale ce souvenir marquant de la deuxième guerre mondiale.

Les commentaires sont clos.