Octobre

Actualités : ça se passe en Mayenne ou ailleurs

Rubrique proposée par Stéphane Hiland

 

 

A Laval, le lancement du chantier de restauration des bateaux-lavoirs

Les journées du patrimoine très fréquentées ont permis, aussi, d’expliquer au grand public la feuille de route pour la restauration des deux bateaux-lavoirs. Le chantier démarre ces jours-ci…

Si le principe de la restauration des deux bateaux-lavoirs encore existants était acquis, on sait désormais avec précision le contenu et le calendrier de ce chantier hors-norme qui va démarrer dans les jours à venir. La conférence organisée hier après-midi à l’Avant-Scène, la salle de la FAL tout juste réhabilitée, a permis de lever le voile. « C’est un patrimoine unique en Europe. Nous avons donc un devoir d’histoire, a cadré le maire Jean-Christophe Boyer. C’est pourquoi nous avons décidé d’y consacrer des centaines de milliers d’euros, et nous assumons le temps qu’il faudra pour le faire. Concrètement, le Saint-Julien sera restauré pour 2013 et le Saint-Yves pour 2014. ». Pour les modalités techniques, Gérard Ronzzatti, le représentant de Seine Design, l’entreprise spécialisée dans l’architecture flottante, à qui la municipalité a confié la maîtrise d’oeuvre du chantier, s’est fait plus précis. « L’équation que nous avons à résoudre est à la fois de restituer à l’identique et de façon pérenne ces anciens outils de travail des lavandières. Tout en permettant de les visiter facilement. »

Plus concrètement, les actuelles écourues vont permettre d’installer dans les quinze jours à venir le « grill » sur lequel sera construite une nouvelle coque. Le choix de ne pas restaurer l’ancienne a été tranché. Une coque dont l’étanchéité sera assurée selon la technique du palintrage. « Comme jadis, il y aura forcément des fuites. C’est normal. La différence c’est qu’autrefois le patron vivait sur place et assurait des réparations régulières. Pour nous, ce sera plus compliqué. » Ensuite, le faux plancher ainsi que les fours, leur cheminée en briques et l’habitation seront réinstallées à l’identique. Enfin, les systèmes d’amarrage et de passerelles d’accès, plus complexes qu’il n’y paraît, seront simplifiés. « Une cinématique continue permettra d’éviter, comme autrefois, les réglages pour s’adapter au niveau de l’eau. ». Précisons enfin que les deux bateaux-lavoirs seront amarrés, comme jadis, en face de la chapelle Saint-Julien.

Source : Ouest-France, édition du 17 septembre 2012

 

Des nouvelles de la dernière revue par Stéphane Hiland et un hommage à Dominique Eraud sur Radio Fidélité (Pour Entrammes enregistrement du 8 au 14 octobre et pour Dominique Eraud enregistrement du 15 au 21 octobre)

Les commentaires sont clos.