Fouilles 05

Un chantier archéologique en plein cœur de Laval
 
Le 9 janvier dernier, une équipe de 7 archéologues appartenant au service Patrimoine de la Ville de Laval a pris possession des abords du château de Laval pour une opération destinée à durer un an. Scindée en cinq phases d’étude délimitées par des secteurs géographiques, celle-ci devrait permettre de mieux appréhender la forme du castrum primitif du 11ème siècle ainsi que de comprendre la genèse de l’actuelle place de la Trémoille. Retrouvez chaque mois dans cette rubrique les dernières nouvelles de cette opération d’envergure.

 

Coupe stratigraphique de la tranchée perpendiculaire au château-neuf
(clichés : Service Patrimoine, Ville de Laval)

Du nouveau en secteur 1 : vers la confirmation de l’existence d’une ancienne motte

Au mois d’avril 1508, le chroniqueur lavallois Guillaume Le Doyen remarque que « (…) Monseigneur fist prendre fondement, soubz la mothe de son chasteau, désirant faire de nouveau, ung très sumptueux édifice (…) ». Les fouilles réalisées au pied du château-neuf ont déjà confirmé l’existence d’un bâtiment antérieur daté du début du 16ème siècle. Restait à valider l’hypothèse de l’existence d’une motte au niveau de la cour actuelle du monument. C’est en partie chose faite grâce à un relevé réalisé dans une tranchée perpendiculaire au château-neuf qui laisse apparaître une stratigraphie bouleversée ainsi qu’une importante zone de remblais adoptant une forme circulaire. La confirmation de ce postulat interviendra à la fin de la fouille du secteur 2 par l’ouverture d’un sondage parcourant le centre de la cour du château-neuf en diagonale.

Mur maçonné percé d’une arche découvert au niveau de l’allée conduisant au vieux-château
(clichés : Service Patrimoine, Ville de Laval)

Une découverte majeure en secteur 2 : une tour de flanquement du château philippien

Le 18 avril dernier, à l’occasion d’un sondage à l’extrémité de l’aile sud de l’ancien palais de justice, ont été mis au jour des vestiges maçonnés appartenant à l’enceinte fortifiée du château du 13ème siècle. Il s’agit plus précisément d’une tour de flanquement matérialisant peut-être une partie du châtelet d’entrée de la forteresse des seigneurs de Laval. Au devant de cette dernière, un mur marqué par un mortier de couleur orangé et percé par une arche laisse envisager la possibilité de l’existence d’un pont dormant en connexion. L’analyse des mortiers permettra sans doute d’avancer une datation précise de cet aménagement réalisé sur l’emplacement des anciennes douves.

Vue aérienne de la tour de flanquement découverte à l’extrémité de l’aile sud de l’ancien palais de justice
(clichés : Service Patrimoine, Ville de Laval)

 

Pour suivre l’actualité du chantier archéologique au quotidien, adoptez en favori la page Facebook suivante : LA TREMOILLE : CHANTIER ARCHEOLOGIQUE

ou bien allez sur le site de la ville et accédez au lien « Facebook ».

 

Les commentaires sont clos.