Fouilles 04

Un chantier archéologique en plein cœur de Laval
 
Le 9 janvier dernier, une équipe de 7 archéologues appartenant au service Patrimoine de la Ville de Laval a pris possession des abords du château de Laval pour une opération destinée à durer un an. Scindée en cinq phases d’étude délimitées par des secteurs géographiques, celle-ci devrait permettre de mieux appréhender la forme du castrum primitif du 11ème siècle ainsi que de comprendre la genèse de l’actuelle place de la Trémoille. Retrouvez chaque mois dans cette rubrique les dernières nouvelles de cette opération d’envergure.

 

(clichés Service Patrimoine – Ville de Laval)
 

 

Alors que les fouilles archéologiques de la place de La Tremoille s’achèvent avec le remblaiement progressif du dernier secteur d’étude, les archéologues de la Ville de Laval entament le suivi des chantiers d’enfouissement des containers à ordures en centre historique. Des premières découvertes spectaculaires marquent d’ores et déjà cette nouvelle opération…

A Laval, une nécropole mise au jour sur le site de Saint-Tugal
Sur le parking mitoyen de l’atelier public de sculpture, derrière le bâtiment de style néo-classique qui pendant de longues années a abrité les locaux de la bibliothèque municipale, l’ouverture d’une fenêtre de fouilles a permis la mise au jour d’une douzaine de sépultures. Datées du 14ème au 18ème siècles, celles-ci se présentent sous la forme d’ossements épars ayant vraisemblablement fait l’objet de plusieurs modes d’inhumation, à même la terre ou en cercueil. Cette découverte témoigne de l’existence d’un ancien cimetière installé dans le cloître de la collégiale Saint-Tugal. Fondée au milieu du 15ème par la comtesse Anne de Laval sur les vestiges d’un bâtiment plus ancien, cet établissement religieux a incarné jusqu’à la Révolution la puissance de la famille de Laval qui en avait fait sa nécropole. L’avènement de la première République allait par la suite provoquer sa vente au titre des biens nationaux avant que le monument ne soit livré à la démolition. Ayant déjà fait l’objet d’une étude archéologique en amont de la construction en 2006 du nouveau palais de justice de Laval, la collégiale Saint-Tugal sort de nouveau de l’anonymat relatif dans lequel elle a sombré depuis deux siècles et laisse entrevoir aux scientifiques la possibilité d’appréhender plus précisément son évolution durant l’époque Moderne.

Stéphane HILAND

(clichés Service Patrimoine – Ville de Laval)
  Sur le site de l’ancienne collégiale Saint-Tugal, les archéologues assurent les relevés des murs du cloître et de sépultures 

Pour suivre l’actualité du chantier archéologique au quotidien, adoptez en favori la page Facebook suivante : LA TREMOILLE : CHANTIER ARCHEOLOGIQUE

ou bien allez sur le site de la ville et accédez au lien « Facebook ».

Les commentaires sont clos.