Fouilles 03

Un chantier archéologique en plein cœur de Laval
 
Le 9 janvier dernier, une équipe de 7 archéologues appartenant au service Patrimoine de la Ville de Laval a pris possession des abords du château de Laval pour une opération destinée à durer un an. Scindée en cinq phases d’étude délimitées par des secteurs géographiques, celle-ci devrait permettre de mieux appréhender la forme du castrum primitif du 11ème siècle ainsi que de comprendre la genèse de l’actuelle place de la Trémoille. Retrouvez chaque mois dans cette rubrique les dernières nouvelles de cette opération d’envergure.

 

(clichés Service Patrimoine – Ville de Laval)
Les archéologues utilisent une échelle pour atteindre les niveaux les plus bas des caves mises au jour sur la place de La Trémoille

 

De nouvelles caves mises au jour en secteur 5

 Après avoir œuvré au relevé des structures médiévales repérées à l’angle de la place de La Trémoille, près du débouché de la rue des Déportés, les archéologues ont reporté leur attention sur la partie ouest du secteur 5. En bordure de voirie, il leur a été possible de mettre au jour des niveaux de caves maçonnées, dont l’orientation laisse à penser qu’elles étaient en connexion avec les anciennes halles. L’analyse du mobilier céramique retrouvé sur site devrait permettre dans les semaines à venir d’affiner les datations proposées.

 Des indices de l’organisation du castrum primitif ?

A proximité, le décapage à la pelle mécanique a permis la découverte de fosses circulaires remblayées qui laissent supposer l’existence de structures porteuses pour d’anciens bâtiments. Appuyés sur des poteaux, ceux-ci sont peut-être des éléments du castrum primitif, dont l’actuelle place de La Trémoille occupe la basse-cour. Les dernières jours de la fouille seront bientôt consacrés à l’ouverture d’une nouvelle fenêtre dans l’axe de la rue des Déportés, ce qui devrait permettre aux archéologues de retrouver le fossé de l’ancienne motte dite de Clérembault, déjà atteint en secteur 3.

Stéphane Hiland

(clichés Service Patrimoine – Ville de Laval)
  Sur le terrain, les archéologues ont souligné à la bombe de peinture les structures circulaires interprétées comme des trous de poteaux
 

Pour suivre l’actualité du chantier archéologique au quotidien, adoptez en favori la page Facebook suivante : LA TREMOILLE : CHANTIER ARCHEOLOGIQUE

ou bien allez sur le site de la ville et accédez au lien « Facebook ».

Les commentaires sont clos.