Contribution de la SAHM à la préparation du PLUI du pays de Laval

La protection du patrimoine bâti dans les plans locaux d’urbanisme intercommunaux (PLUI) ; une contribution de la SAHM pour le pays de Laval. A. Guéguen.

 

Patrimoine de la commune d'Ahuillé

Commune d'Argentré

Toutes les communautés de communes de la Mayenne se sont engagées dans la réalisation d’un PLUI qui se substituera aux documents d’urbanisme communaux. La phase de diagnostic est réalisée. Un projet d’aménagement et de développement durables décline la stratégie politique d’aménagement. Dans les multiples orientations retenues par les élus, le patrimoine remarquable et le patrimoine ordinaire sont pris en compte et constituent un enjeu à l’attractivité du territoire au même titre que le patrimoine naturel et paysager. Mais s’il n’est pas répertorié, connu dans le détail ou ne bénéficie pas d’une mesure de protection, il peut très bien être détruit, dénaturé, transformé.

Prenons l’exemple d’une maison du 15e s. ou du 16e s. avec un toit qui la caractérise, des éléments remarquables de façade, de belles ouvertures. On comprend qu’un habitant souhaite y vivre confortablement. Il bénéficiera même d’aides publiques pour en améliorer les qualités énergétiques. Mais qu’en est-il alors pour la qualité architecturale et le respect historique du bâti qui fait l’attrait de nos villes, villages, hameaux et lieux dits ?

commune d'Argentré

 

La SAHM prépare actuellement un ouvrage sur l’histoire et le patrimoine du Pays de Laval. Le groupe d’inventaire mène l’enquête depuis plus d’un an pour répertorier tous les éléments du patrimoine qu’on peut facilement observer et admirer dans quinze communes de l’agglomération hors Laval. Nos résultats seront connus de tous les acheteurs du livre en 2018 et enthousiasmera, nous l’espérons, tous nos adhérents.Châlons du Maine 02

En attendant, et sans perdre de temps, nous avons transmis nos données historiques et patrimoniales au service urbanisme de l’agglomération de Laval ; à charge pour lui de donner des prescriptions pour les contraintes d’urbanisme, les modifications de façade… qui s’imposeront jusqu’en 2030.

Sauvegarder le patrimoine, c’est un enjeu. Notre contribution est de l’inventorier, de le comprendre en étudiant son évolution historique et architecturale et enfin d’en partager la connaissance pour le valoriser par une présentation respectueuse du passé.

Photos : M. Fleury, J. Poujade.

Bookmarquez le permalien.

Les commentaires sont clos.